Comment optimiser sa retraite ?

Intimement liée au contexte économique et politique des pays, la retraite est un sujet souvent abordé dans les médias et qui polarise l’attention. C’est pourquoi il n’y a pas d’âge pour commencer à penser à sa retraite ! Il est important de connaître les grandes règles qui permettent d’optimiser sa retraite aux différents moments de sa vie. Ces règles peuvent notamment être regroupées selon les catégories auxquelles elles correspondent : l’immobilier, le travail, les placements financiers.

L’immobilier : investir dans la pierre ou bien choisir sa maison de retraite

Bien que les prix de l’immobilier ont connu une importante hausse depuis le début du XXIème siècle, devenir propriétaire de sa résidence principale reste un conseil impérissable. Acheter son lieu de vie (maison ou appartement) permet de se construire un patrimoine stable, exempt de la charge du loyer (même s’il reste à s’acquitter des frais d’entretien et des impôts locaux).

A défaut de racheter sa résidence principale, il est de plus en plus facile, grâce au crédit, d’acquérir de l’immobilier locatif. Le loyer suit l’inflation et permet de s’assurer d’un revenu constant indexé sur le prix de la vie. Par ailleurs, cet investissement peut s’avérer très rentable si vous parvenez à le revendre avec une plus-value importante. De plus en plus de ressources sont accessibles sur internet, pour trouver un notaire ou des biens à acheter, et rendent ces opérations immobilières à la portée de tous.

Pour les personnes à la retraite ne jouissant plus de leur pleine autonomie, il est impératif de prendre la meilleure décision lorsque confronté au choix d’une solution d’accompagnement pour lutter contre la dépendance. Si la personne dépendante ne peut plus bénéficier d’un accompagnement à domicile, alors le choix de la maison de retraite est décisif. Il existe de nombreux établissements médicalisés, aux prix et aux services proposés divers, qu’il s’agit de comparer intelligemment pour faire le bon choix.

La retraite et le travail, éternels compagnons

Comme précisé plus haut, il n’est jamais trop tôt pour penser à sa retraite, et cela commence avant même le départ à la retraite. En effet, nous ne sommes pas égaux dans le monde du travail concernant la retraite : en fonction de la profession exercée, les taux de remplacement (montant de la retraite exprimé en pourcentage du dernier salaire) varie considérablement. Le taux de remplacement pour un fonctionnaire est d’environ trois-quart quand celui des professions libérales est inférieur à un tier !

Aussi on ne soulignera jamais assez l’importance de se renseigner sur le montant de sa retraite selon son métier. Pour certains, poursuivre sa carrière afin de bénéficier du taux plein de retraite semble être le meilleur choix. Pour ceux qui n’ont pas encore atteint l’âge du taux plein mais qui ne peuvent attendre avant le grand départ, il reste la possibilité de l’achat de trimestres afin de bénéficier d’une retraite non ou peu minorée.

Les personnes les plus actives qui ne peuvent pas envisager de s’arrêter de travailler, même à la retraite, peuvent cumuler leur retraite et en emploi sous le régime des indépendants. Le régime social associé est moins intéressant mais l’opération peut s’avérer bénéfique au change !

L’option des placements financiers pour booster sa retraite

Si les opérations immobilières et l’optimisation de votre travail n’a pas suffit à gonfler le montant de votre retraite comme souhaité, les placements financiers sont la solution à envisager. Par exemple, il est possible d’investir dans des produits de retraite comme « Perp » (plan d’épargne retraite populaire ), « Perco » (pour les salariés) ou « Madelin » (pour les indépendants).

Enfin, l’assurance vie est un placement qui fait sens : il s’inscrit dans une logique de long terme et son régime fiscal est très avantageux.

Sans oublier également les investissements sur certains produits à fort potentiel : le diamant; le vin, l’argent, etc…